Groupe Prof. Kevin J. Wilkinson

English

Biodisponibilité des nanoparticules

Les nanomatériaux artificiels (ENM) sont petits (1-100 nm), généralement des matériaux réactifs pour lesquels il existe actuellement peu de consensus sur leur disponibilité biologique. Afin d'évaluer avec précision le risque de nanoparticules (NP) des métaux, il est essentiel de quantifier leur dissolution, leur agglomération et leurs transformations dans les systèmes d'intérêt (par exemple des milieu environnemental et biologique). Compte tenu des faibles concentrations de NP dans l'environnement naturel et de leurs nombreuses interactions avec des matrices environnementales complexes, la résolution de ce problème nécessite à la fois des développements analytiques et des études systématiques de la biodisponibilité des ENM. Une grande partie de notre travail a porté sur les mesures de la bioaccumulation et l'utilisation de biomarqueurs génomiques et protéomiques des effets des ENM.

Publications représentatives

Fréchette-Viens, L.; Hadioui, M.; Wilkinson, K. J.,

Practical limitations of single particle ICP-MS in the determination of nanoparticle size distributions and dissolution: case of rare earth oxides

Talanta 2017, 163, 121-126.

Merdzan, V.; Domingos, R. F.; Monteiro, C. E.; Hadioui, M.; Wilkinson, K. J.,

The effects of different coatings on zinc oxide nanoparticles and their influence on dissolution and bioaccumulation by the green alga, C. reinhardtii

Sci Total Environ 2014, 488-489: 316-324.

Leclerc, S.; Wilkinson, K. J.,

Bioaccumulation of nanosilver by Chlamydomonas reinhardtii– nanoparticle or the free ion?

Environ Sci Technol 2014, 48 : 358–364.

Groupe Prof. Kevin J. Wilkinson

English

Groupe

Prof. Kevin J. Wilkinson